Le dernier Comité de Sélection de la Fondation d’entreprise Société Générale pour la Solidarité s’est tenu mercredi 21 mai. Retour sur deux projets sélectionnés.

 

Moda Fusion

 

Projet : la Casa Geração Vidigal, centre de formation et laboratoire de création

 

Moda Fusion est une association brésilienne créée en 2006. Basée à Rio de Janeiro, elle se concentre en 2014 sur 2 projets ; le Salgueiro, un projet d’intégration socio-économique dédié à qualifier la main d’œuvre féminine de la région du Nord de Rio et la Casa Geração Vidigal, un centre de formation et un laboratoire de création.

 

C’est pour ce dernier projet que l’association a fait appel à la Fondation Société Générale. 20 jeunes suivent ainsi des formations gratuites et professionnalisantes, dispensées par des couturiers et des stylistes leur permettant d’acquérir un diplôme. Ce projet vise à développer la créativité des jeunes de la banlieue de Rio de Janeiro dans le secteur de la mode. C’est en partenariat avec de jeunes designers d’écoles de mode européennes (ex : IFM, ESMOD, Central Martins School) que les créations sont réalisées.

 

Les produits constituent ensuite les collections « Geração Vidigal » et sont vendues aux habitants du quartier. Les produits sont commercialisée à petits prix pour répondre à la demande d’une mode locale à des prix accessibles.

 

L’Ecole de la 2ème chance Drôme Ardèche

 

Projet soutenu : « De l’écrit à l’écran »

 

L’Ecole de la 2ème chance est un centre de formation s’engage à lutter contre l’illettrisme en remettant à niveaux des jeunes de 18-25 ans et ce de façon innovante.

 

L’association utilise des actions culturelles comme support pédagogique pour donner les compétences de bases à des jeunes sans diplôme et sortis du système scolaire. C’est dans le cadre du Festival International des Scénaristes que l’association monte le projet de « De l’écrit à l’écran ».

 

15 jeunes travaillent sur l’écrit et l’oral à travers respectivement l’écriture du scénario d’un court-métrage et l’incarnation de personnages. En parallèle de ce premier volet, un travail de web-reportage est mis en place pour poursuivre la remise à niveau à l’écrit et de développer des compétences rédactionnelles plus poussées. Après l’écriture du scénario, les jeunes sont ensuite formés pour le tournage et le montage du court-métrage, un moment leur permettant d’augmenter leurs compétences dans le secteur de l’audiovisuel et poursuivent la remise à niveau en construisant une communication autour du film.

 

Par ailleurs, l’association permet aux jeunes d’entrer en stage dans le secteur professionnel de leur choix.

 

 

Les champs précédés d'un astérisque sont obligatoires

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies permettant d’améliorer votre expérience en ligne et de réaliser des statistiques de visites. En savoir + et paramétrer vos Cookies.
close