Le 7 juillet dernier, les jeunes musiciens formés dans le cadre du programme Mazaya, un projet soutenu par la Fondation d’entreprise Société Générale pour la Solidarité, ont donné leur concert de fin d’année.

 

Créée en 2006, la Fondation Ténor pour la Culture, structure basée à Rabat au Maroc, a pour but d’encourager, d’organiser et promouvoir des manifestations et activités culturelles pour contribuer au développement culturel du pays.

 

Inspiré de la réussite d’une action similaire au Venezuela, le programme Mazaya utilise la musique comme un moyen d'ascension sociale, en offrant à des enfants et des jeunes déscolarisés et défavorisés une double formation combinant éducation de base et cursus musical approfondi. L’obejctif de ce parcours est l’insertion socioprofessionnelle, à travers le métier de musicien professionnel. Cette formation, qui s'étale sur 5 années minimum, est destinée à des enfants et des jeunes âgés de 8 à 17 ans. Une classe pilote de 38 enfants a vu le jour en janvier 2012.

 

Pour clôturer cette première année, les élèves répartis en 4 classes d’instruments à cordes (violon, alto, violoncelle et contrebasse) ont donné leur 3ème concert de la saison. Au programme, de la musique classique et du chant choral, un repertoire qui a permis de constater le travail accompli par les éléves et leurs professeurs.

 

Farid Bensaïd, président de la Fondation a confié suite au concert : « Quand je pense aux bienfaits de la musique, les jeunes enfants du programme Mazaya, déscolarisés et issus de milieux défavorisés, en feront leur métier à coup sûr».

 

D’ici 2015, la Fondation Ténor pour la Culture a pour objectif de toucher environ 140 enfants grâce au programme, sur les villes de Rabat et Casablanca.

 

 

Les champs précédés d'un astérisque sont obligatoires

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies permettant d’améliorer votre expérience en ligne et de réaliser des statistiques de visites. En savoir + et paramétrer vos Cookies.
close