L’émission « A but non lucratif » animée chaque dimanche à 14h par Didier Meillerand sur BFM Business a reçu le 31 janvier dernier Frédéric Oudéa, Directeur Général de Société Générale.

Cliquez-ici pour accéder au podcast de l’émission

L’idée de l’émission est de mettre en lumière chaque semaine des initiatives positives, solidaires, caritatives ou humanitaires financées par une entreprise.

Frédéric Oudéa, également président de la Fondation d’entreprise Société Générale, était accompagné de 2 associations partenaires : Emmaüs Défi représentée par son fondateur Charles-Edouard Vincent et Jean-Michel Cornette, salarié en insertion au sein de la structure, et Orange Rouge représentée par sa directrice Corinne Digard.

A l’occasion des 10 ans de la Fondation en 2016, Frédéric Oudéa fait un retour sur les engagements du groupe Société Générale.  Le Groupe est engagé dans le monde du sport (rugby et golf), de la culture (musique classique et art contemporain) et bien sûr de la solidarité à travers sa Fondation d’entreprise.

La Fondation Société Générale a pour axes l’insertion professionnelle mais aussi, dans un souci de « cohérence  avec les autres engagements du groupe » selon Frédéric Oudéa, l’insertion par le sport et la culture. Frédéric Oudéa a témoigné, lors de l’émission, du soutien de la Fondation auprès notamment de l’association Emmaüs Défi et de l’association Orange Rouge.

Société Générale entretient un partenariat depuis 5 ans avec Emmaüs Défi. Comme l’a expliqué son fondateur, Charles-Edouard Vincent, « l’innovation et le développement » font partie des valeurs communes entre l’association et l’entreprise.

 « On provoque une rencontre insolite entre des collégiens en difficulté scolaire et des artistes de haut niveau autour de la fabrication d’une œuvre collective », voilà comment Corinne Digard présente le projet d’Orange Rouge. Ce projet, soutenu en 2015 par la Fondation, est en lien direct avec son nouvel axe d’intervention puisqu’il permet d’éduquer de manière alternative des jeunes en difficulté par la pratique artistique.

« L’enjeu n’est pas la taille mais bien l’impact du projet » affirme Frédéric Oudéa. Il suffit pour le comprendre d’écouter le témoignage de Jean-Michel Cornette, salarié en insertion chez Emmaüs Défi : « En mai 2012, nous vivions ma compagne et moi à l’hôtel, j’étais au chômage depuis 6 ans. 6 ans de galère, expulsions, perte de logement. […] En mai 2012, mon opportunité : Emmaüs Défi. J’ai dit oui tout de suite ». Il termine sa réinsertion entre un travail pour Emmaüs et un mi-temps chez un expert-comptable. Son témoignage souligne le travail global d’une organisation comme Emmaüs Défi pour qui « la personne est au centre du projet ».

« L’entreprise peut apporter non seulement un soutien financier mais aussi l’expertise de ses salariés au profit des associations ». En effet, comme Frédéric Oudéa l’a souligné, la Fondation permet à ses collaborateurs de s’impliquer et de s’engager auprès d’associations lors d’évènements solidaires, de programme de parrainage ou encore grâce au mécénat de compétences, partout dans le monde.

En 2016, la Fondation d’entreprise Société Générale pour la solidarité fête ses 10 ans. Aujourd’hui l’enjeu des actions de la fondation est de « s’inscrire dans le temps » pour soutenir encore plus d’initiatives solidaires en permettant aux collaborateurs du Groupe de s’y engager encore davantage.

Les champs précédés d'un astérisque sont obligatoires

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies permettant d’améliorer votre expérience en ligne et de réaliser des statistiques de visites. En savoir + et paramétrer vos Cookies.
close