Depuis 2006, la Fondation Société Générale porte l’engagement solidaire du Groupe en accompagnant des publics en difficulté vers la formation ou l’emploi. Mais l’engagement financier de Société Générale ne serait rien sans l’implication de ses salariés dans des actions de solidarité.

 

« Si je peux aider quelqu’un à trouver un emploi, c’est une belle réussite. » Houda, marraine Mozaïk RH depuis 2015


En effet les collaborateurs peuvent notamment devenir parrain ou marraine des bénéficiaires d’associations partenaires de la Fondation. Cela consiste à accompagner une personne en difficulté sociale ou éloignée du marché du travail, dans son parcours scolaire, son orientation ou sa recherche d’emploi, en partageant avec elle ses expériences et conseils.

 

« Le parrainage est une expérience riche et source de développement personnel, autant pour le parrain que pour son filleul. Être parrain ou marraine permet de confronter son expérience et ses compétences à une réalité différente de celle du travail quotidien, ce qui peut faire réfléchir sur son propre parcours, relancer sa motivation ou renforcer sa confiance en soi. »

Cécile Jouenne-Lanne, directrice de la citoyenneté de Société Générale

 

Des programmes de mentoring ou tutorat sont présents dans la plupart des pays où Société Générale est implantée. En Inde et au Royaume-Uni, des jeunes boursiers et des bénéficiaires de nos associations partenaires Enabling Entreprise et City Gateway issus des quartiers populaires de Londres sont accompagnés par des collaborateurs dans le cadre de leurs études et de leur recherche d’emploi. D’autres collaborateurs, au Sénégal, ont choisi de parrainer des jeunes de la rue à Dakar pour leur permettre une insertion professionnelle réussie. Ces personnes en manque de repères voient comme un soutient les salariés de l’entreprise qui les aident.

 

En France, de multiples missions sont également disponibles en régions, toujours en lien avec les associations partenaires de la Fondation Société Générale. Les collaborateurs peuvent, par exemple, aider des lycéens ou étudiants à définir leur projet professionnel grâce à Article 1 (ex-Frateli) et Capital filles. Les associations NQT et Mozaïk RH sont quant à elles orientées vers des jeunes déjà diplômés dans le but de les guider à l’heure de leur entrée dans la vie active. Enfin, et pour n’en citer que quelques unes, Proxité propose du soutien scolaire pour des adolescents de Noisy-le-Grand ou Nanterre afin de leur redonner confiance. Les collaborateurs résidant en Ile-de-France sont d’ailleurs conviés à deux réunions d’information autour du parrainage en présence des associations : le 26 septembre à la Défense (de 12h à 14h30 dans la Galerie éphémère au RDC de la tour Granite) et le 5 octobre à Val-de-Fontenay (de 12h à 14h30 dans le Forum des Dunes).


Ils témoignent !

 

« Si je devais donner deux qualificatifs, ce serait opportunité et enrichissement. » Laurence Lelarge, marraine Mozaïk RH depuis 2012

 

« On grandit toutes les deux de cette année d’échange. » Jaoueb, marraine Capital filles depuis 2014

 

« Aujourd’hui, être parrain me donne la satisfaction de me rendre utile et de participer au développement personnel de jeunes qui sont méritants et qui en ont besoin. » Ludovic Dalstein, parrain Areli depuis 2012

 

« La rencontre avec ma marraine s’est passée très simplement. Je l’ai rencontrée dans son bureau, elle m’a parlé un peu de sa carrière, moi j’ai parlé de mon parcours. » Sandra, filleule NQT


Contact(s) :  Iris Bazin
Les champs précédés d'un astérisque sont obligatoires

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies permettant d’améliorer votre expérience en ligne et de réaliser des statistiques de visites. En savoir + et paramétrer vos Cookies.
close