Fondation Société Générale x Ulule

Une 1ère année prometteuse

page_content

Cette année, la Fondation Société Générale s’est tournée vers un des acteurs majeurs du financement participatif, Ulule, pour développer un programme de soutien destiné aux projets aux besoins de financement modestes. Depuis février 2019, la fondation sélectionne tout au long de l’année des projets associatifs d’insertion professionnelle et d’insertion par l’éducation soumis via Ulule. Elle les accompagne ensuite et les soutient dans leurs campagnes de levées de fonds. En tout, 12 projets ont été choisis cette année. Retour sur cette première année d’expérimentation.

1 euro levé, un euro abondé

Cette année, la Fondation Société Générale a dédié 100 000 euros de son budget global à cette nouvelle forme de soutien. La fondation, via un mécanisme d’abonnement pouvait financer jusqu’à 50 % des besoins émis par les associations en campagne. Ulule proposait également une commission réduite de 4 % sur les dons particuliers (8 % lors d’une campagne classique). « L’abondement démultiplie les chances de succès », explique Sarah de Vilmorin, chargée de mécénat solidaire chez Société Générale. Parmi les 12 projets sélectionnés, 10 ont mené leur campagne de crowdfunding avec succès.

C’est le cas de La Ruche Saint-Germain-en-Laye qui, grâce à ce dispositif, a financé son programme d’incubation à destination de jeunes éloignés de l’emploi, StartUp Adventura. « On n’avait jamais osé se lancer dans une campagne de crowdfunding », explique Laurence Besançon, fondatrice de l’association. « Cela nous permis de lever beaucoup d’argent rapidement, de capitaliser sur notre communauté », ajoute-t-elle. Avec le soutien d’Ulule, tant en ligne que par téléphone, La Ruche Saint-Germain-en-Laye a construit une campagne de manière collaborative. Tout au long du processus, les jeunes bénéficiaires ont été impliqués, en écrivant notamment le script de la vidéo de présentation. En tout, 10 400 euros ont été levés.

La campagne a même résonné auprès d’autres partenaires de l’association. « L’agence d’insertion du département a été touché par le soutien de la Fondation Société Générale pour le projet. Cela a crédibilisé notre démarche et ils nous ont octroyé subvention équivalente », raconte Laurence Besançon. « C’est vraiment un déclencheur. On va en faire d’autres maintenant ! »

On n’avait jamais osé se lancer dans une campagne de crowdfunding. Cela nous permis de lever beaucoup d’argent rapidement, de capitaliser sur notre communauté.

Laurence Besançon, fondatrice de StartUp Adventura 

Un partenariat renouvelé

Ce format novateur a permis à la Fondation Société Générale de soutenir des associations au rayonnement très local et de leur offrir une opportunité de financement plus flexible et immédiate que ses appels à projets classiques. « Au début, on ne pouvait postuler que durant les appels à projets classiques de la fondation mais cela réduisait le champ », explique Sarah de Vilmorin, chargée de mécénat solidaire chez Société Générale. « On peut aujourd’hui déposer un projet tout au long de l’année. C’est une solution qui peut s’adapter aux besoins plus ponctuels des associations. » 

La collaboration avec Ulule est elle aussi à poursuivre : le taux de réussite des campagnes est élevé et la plateforme, qui regroupe un grand nombre de projets à impact social, peut également identifier des projets entrant dans les axes de la fondation soumis indépendamment et les orienter vers l’accompagnement Société Générale. « Ulule est le partenaire idéal pour ce projet et je pense qu’il va monter en puissance », conclut Sarah de Vilmorin.