[TEMOIGNAGE] L’éducation financière, un enjeu primordial de prévention

3 questions à Yvon Savi, collaborateur engagé

page_content

S’engager en tant que banquier, c’est aussi protéger des situations à risques. Pour saisir cette responsabilité essentielle, différentes entités du Groupe ont mis en place des outils d’éducation financière pour des publics jeunes et des adultes. En France, plus de 500 collaborateurs se sont engagés depuis 2013 sur le programme d’éducation financière avec l’association Crésus, auprès de 4 000 jeunes pour leur inculquer les notions fondamentales de la gestion de budget de façon ludique.

3 questions à Yvon Savi, collaborateur engagé au sein du programme d'éducation financière en partenariat avec Crésus

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager pour ce programme ?

Le constat de la méconnaissance, notamment auprès des jeunes et des étudiants (y compris mes grands enfants), du mode d’emploi de la banque et de l’argent m’ont poussé à participer aux initiatives proposées autour de l’éducation financière. Je me sentais concerné au triple titre de parent, de banquier et de citoyen. L’apprentissage du mode d’emploi de l’argent, des revenus et des dépenses se fait le plus souvent sur le tas, avec parfois des complications et des mauvaises surprises qu’un peu d’éducation partagée permettrait d’éviter. L’offre de contribuer personnellement nous est servie sur un plateau, c’était si facile d’y aller.

L'offre de contribuer personnellement nous est servie sur un plateau, c'était si facile d'y aller.

       

Quel sentiment à partager son cœur de métier et celui de la Société Générale à des jeunes ?

Une triple gratification : celle de servir le métier relationnel et humain de la banque comme intermédiaire, prestataires de conseils et de services – celle de servir l’économie et la société par le partage des savoirs et des expériences entre acteurs, consommateurs, salariés ou entrepreneurs et celle de pouvoir écouter les jeunes sur leurs questions, incompréhensions, ou même provocations, toutes riches d’enseignement pour le banquier (l’humour et la vivacité des animations sont revigorantes et utiles pour mieux évoluer dans nos métiers).

Que diriez-vous à d’autres collaborateurs pour les convaincre d’en faire autant ?

Attendez-vous à de beaux moments de fraîcheur : allez côtoyer la jeunesse en direct ! Et surtout, vous ne reviendrez pas indemnes au bureau, car vous saurez rapporter dans nos équipes comment ces ateliers de terrain vous auront ému, bousculé et enrichi. N’hésitez pas, la formation est simple, la pratique facile, et le résultat évidemment positif.

Yvon Savi, collaborateur engagé, pose